Passeuse de rêves de Lois Lowry

Afficher l'image d'origine

Dans ce court roman, deux univers cohabitent celui des humains et celui des passeurs de rêves sans que les premiers aient conscience de leurs existences. Passeurs de rêves : jolie appellation pour désigner ces êtres délicats et discrets aux contours un peu flous. Ils doivent transmettre aux rêveurs des fragments et des mélanges de souvenirs afin d’apaiser et enjoliver leur sommeil. Une histoire très aérienne, pleine de poésie et de bienveillance. Des personnages très attachants par leur envie d’aider et soulager les maux de leurs protégés. Une auteur à suivre !

Publicités

L’Invention de Hugo Cabret de Brian Selznick

Afficher l'image d'origine

Paris dans les années 30, Hugo Cabret est un jeune orphelin qui a perdu récemment son père dans un incendie au musée où il se trouvait. Il a été recueilli par son oncle, ivrogne, qui travaille à la gare pour réparer et remonter les horloges. Il l’a forcé à abandonner l’école et à travailler avec lui mais il le délaisse de plus en plus jusqu’au jour où il disparait complètement. Hugo n’a pas d’autres choix que de se débrouiller seul et ne peut compter que sur lui-même. Il vit dans la gare et vole à manger pour survivre, tout en essayant d’échapper à l’inspecteur. Celui-ci rode dans la gare à la recherche d’enfants abandonnés comme lui pour les enfermer à l’orphelinat. Hugo prend en charge le travail de son oncle il répare les horloges et les pendules, cela ne le dérange car il a hérité de la passion et de la dextérité de son père pour les mécanismes et autres rouages. Mais son unique projet sur lequel il mise tous ses espoirs est de refaire fonctionner l’automate qu’il a réussi à récupérer. Son père travaillait dessus juste avant de mourir et Hugo veut à tout prix le remettre en état car il pense que celui-ci lui délivra un message de la part de son père. Mais à force de voler ici et là il va se faire prendre la main dans le sac par un marchand de jouets mécaniques. Celui-ci va découvrir son carnet dans lequel est dessiné l’automate, cela va le chambouler et le mettre hors de lui. Commence alors une trépidante aventure où le jeune garçon va vouloir à tout prix récupérer son précieux carnet pour finaliser l’automate. Une jeune fille vive et curieuse va l’aider et l’emmener dans une course poursuite cinématographique.

Un roman graphique d’une grande créativité et débordant d’émotions. L’auteur a réalisé un travail époustouflant où les illustrations crayonnées en noir et blanc alternent avec un texte plus sobre. Un enchaînement maitrisé où les images racontent pleinement l’histoire, font avancer l’action et se regardent tels des scènes de films : gros plan, vue d’ensemble. Une belle histoire touchante et intéressante qui nous plonge dans un univers cinématographique (les premiers pas du cinéma, la renaissance d’un grand réalisateur oubliés de tous…) où les mécanismes et la magie y ont une belle place ! La passion pour l’auteur sur les prémices du cinéma se ressent pleinement dans son récit où il a intégré des images d’archives (court métrage, croquis…). Une construction unique et originale qui transforme son récit en un hommage vibrant au réalisateur George Méliès. Un réel émerveillement !

Enchaînés de Lynne Kelly

Afficher l'image d'origine

Hastin jeune garçon vit dans un village en Inde avec sa mère et sa petite sœur. Leurs conditions de vies sont précaires : ils vivent dans une hutte, le père est mort récemment et la jeune sœur de Hastin est gravement malade. Les frais médicaux sont trop chers mais ils n’ont pas le choix et l’emmène à l’hôpital pour qu’elle soit soignée. Hastin décide de se sacrifier pour rembourser les frais médicaux et cherche un travail à tout prix. Il est engagé dans un cirque miteux où le responsable est exécrable, colérique et égoïste. La dure mission de Hastin est de capturer un éléphanteau. Il doit ainsi devenir son soigneur et s’occuper de lui au mieux afin qu’il devienne la vedette du cirque.

A contre cœur une jeune éléphante qu’il prénomme Nandita se fait capturer. Il doit maintenant veiller sur elle et lui prodiguer soin et affection. Tout deux sont séparés de leurs familles, leurs conditions de vies sont plus que misérables. Ils sont traités tous les deux en esclave et sont victimes de maltraitance physiques. Ils vont très vite s’attacher l’un à l’autre, leurs souffrances respectives les rapprochant.

L’auteur nous transporte dans une Inde colorée et pleine de saveurs mais celle-ci n’est que effleurée pour être vite remplacée par une autre vision. Celle de la grande pauvreté et de la misère sociale, du travail illégal des enfants à la limite de l’esclavagisme, du trafic et de la capture des éléphants…Un très beau récit fort et émouvant par la relation qui s’est instaurée entre le garçon et l’éléphante. Il est très attachant par son courage, son dévouement mais aussi ses doutes et ses peurs. Une découverte de la culture Indienne de ses richesses mais surtout de ses inégalités qui nous amène à réfléchir sur ses conditions de vies très difficiles.

Chat en vrac de Archie Kimpton

Afficher l'image d'origine

Un jeune garçon, Billy Chausson trouve, durant une de ses nombreuses promenades, un chat à l’aspect complètement loufoque : tête, pattes, queue tout est mélangé ! Rien ne se trouve à la bonne place. Il se révèle également que le chat est doué de parole. Mais il a de nombreux défauts : très impoli, irrespectueux, prétentieux et goinfre il n’est pas le compagnon idéal mais Billy s’en moque, il veut le ramener chez lui. Seulement, ce n’est pas du tout du goût de sa mère qui est maniaque de la propreté et qui a horreur des chats. S’ensuit plein de péripéties pour essayer de réparer le chat (lui redonner sa forme initiale : de chat normal) et le sauver d’un affreux colonel taxidermiste…

 

Un roman pour les plus jeunes, très drôle avec des personnages haut en couleur aussi bien adorables que détestables. Un récit mouvementé, que de rebondissements, on ne s’ennuie pas un instant. Les solutions que trouvent les personnages pour se sortir de situation parfois improbables sont étonnantes et délirantes ! Une histoire pleine de bizarreries où le jeune héros est plein de ressources et d’imagination pour sauver son chat-en-vrac. A lire pour passer un moment de franche rigolade !

Fleur de béton de Clotilde Bernos

Azalée et sa mère sont sans domicile fixe et vivent à la rue sur un bout de trottoir, depuis le jour où le père d’Azalée les a abandonnées. Leur quotidien est difficile, parfois morose, les journées passent très lentement, mais la mère et la fille ont une belle entente et ont réussi à se lier d’amitié avec des personnes qui les aident ponctuellement : le concierge d’un immeuble, une épicière…

L’auteur nous emmène avec tendresse dans le quotidien d’Azalée qui vit à la rue avec sa mère. Tout n’est pas rose mais tout n’est pas gris non plus. Aux journées mornes et difficiles se révèlent parfois des instants de joies et de petits bonheurs. Un récit tout en poésie et en douceur porté par la voix malicieuse et optimiste d’Azalée. Une réalité de la rue transposée dans un texte délicat qui n’est à aucun instant larmoyant.

Je redessinerai le ciel bleu dans tes yeux de Claire Mazard

Franck est un jeune garçon qui, à la suite d’un accident, se retrouve paralysé. Il se renferme sur lui-même et est exécrable pour son entourage. Malgré les efforts de son père et de l’aide soignante il ne parvient plus à retrouver le sourire ni le goût à la vie. Son père décide alors de l’emmener dans un centre où des singes sont dressés afin d’aider les personnes en situation d’handicap.
Un roman où l’auteur raconte avec délicatesse le parcours douloureux du jeune garçon pour retrouver sa joie de vivre. La rencontre entre Franck et le singe est émouvante. Un texte court plein d’émotion qui délivre un beau message de courage et d’espoir.

Jungle de Vincent Pianina

L’album retrace le périple d’un explorateur dans la jungle. Il va essayer de braver les dangers de celle-ci qui, parfois peut être très hostile… Il va être tant malmené par la nature et les animaux qui peuplent cette jungle luxuriante qu’il va se révolter et maîtriser cet environnement de façon très violente….

Un album aux couleurs chatoyantes, à l’humour explosif ! Tantôt on découvre une situation idyllique, tantôt une situation cauchemardesque…Un périple raconté de manière savoureuse qui plaira à tous les aventuriers qui oseront ouvrir les pages de cet album…

Un de perdu de Gilles Abier

Un récit à deux voix où l’on croise un jeune garçon de 12 ans délaissé par ses parents et une mère à la recherche de son petit garçon de 7 ans, disparu. Une histoire courte mais percutante. L’auteur nous livre deux récits bouleversants. Le lecteur ne peut que s’attacher aux personnages et aux émotions qu’ils ressentent. Une fin qui nous fait réfléchir…

Quelle épique époque opaque de Anne Pouget

Le Chevalier Philibert est appelé par Merlin pour qu’il accomplisse une quête : se débarrasser d’un monstre démoniaque connu sous le nom de Titivilus. C’est un être malfaisant invisible qui collecte toutes les fautes d’orthographe pour les remettre au Diable. Or, Merlin en fait énormément et il n’a pas envie que cela se sache…Philibert, accompagné de son fidèle écuyer Cornebulle, se lance dans cette aventure qui lui réserve bien des surprises…

Une épopée chevaleresque pleine de péripéties et surtout de jeux de mots savoureux. Le texte est un vrai régal, l’auteur manie la langue française avec dextérité et beaucoup d’humour. Ses personnages sont drôles à souhait surtout l’écuyer de Philibert qui est loin d’être vif d’esprit… L’auteur sait faire rire le lecteur tout en lui apprenant des expressions compliquées et des légendes oubliées. Une vraie pépite à mettre entre toutes les mains : fous rires garantis !

La Vraie couleur de la vanille de Sophie Cherer

En 1829, sur l’île Bourbon (actuellement la Réunion) un riche propriétaire possède un grand domaine où des esclaves travaillent. Ferréol est passionné de botanique et est un grand solitaire qui se concentre sur ses plantes. Un jour, il apprend qu’une esclave est morte en donnant naissance et que le père de l’enfant s’est enfui. Il décide d’adopter ce nouveau-né qu’il appelle Edmond et le prend sous son aile. Il va l’élever et lui enseigner tout ce qu’il sait sur les plantes mais sans jamais lui apprendre à lire ou à écrire. Edmond a une mémoire prodigieuse et retient tout ce que lui enseigne son maître/père. Un jour Edmond après avoir assisté à une scène traumatisante pour lui, va faire des expérimentations sur la fleur de vanille et va réussir à la féconder. C’est une grande découverte qui va permettre à toute l’île de s’enrichir. Seulement Edmond est dépossédé de cette expérience, Ferréol ne veut pas croire qu’il ait réussi là où lui et les plus grands botanistes ont échoué.

Ce roman est basé sur une histoire vraie. Edmond Albius a réellement découvert le principe de fécondation de la fleur de vanille mais sa découverte lui a été volée. Il a dû vivre pauvrement pendant que d’autres s’enrichissaient. Peu d’éléments historiques retracent cette affaire, l’auteure a dû inventer une partie de l’histoire. A travers ce récit poignant, nous découvrons l’horreur de l’esclavagisme et les rapports dégradants qu’entretiennent les Blancs envers les Noirs. Une histoire bouleversante, retranscrite avec brio par l’auteure. Un pan de notre passé qu’il faut connaitre !

Previous Older Entries

Blog Stats

  • 23 042 hits

Calendrier

juillet 2019
L M M J V S D
« Fév    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031