Sally Jones de Jakob Wegelius

Afficher l'image d'origine

Sally Jones est un gorille qui vit parmi les humains, elle les comprend et sait lire et écrire. Elle est une mécanicienne experte sur un bateau et Le Chef comme elle l’appelle est son plus fidèle ami qui l’a prise sous son aile. Quand celui-ci est injustement accusé de meurtre et envoyé en prison elle va tout faire pour essayer de l’en sortir. Elle n’a que lui au monde et c’est son pilier, sans lui elle dépérit, cette quête pour le sauver l’amènera à rencontrer des gens d’horizons différents et qui seront tous attachants chacun avec sa personnalité bien affirmée. Elle n’aura pas peur de voyager et d’aller à l’encontre de dangers pour les braver : sa seule idée en tête innocenter son ami et le retrouver.

Un récit profondément humain à travers l’histoire de Sally Jones la femelle gorille, personnage principal atypique mais ô combien attachant. Sally Jones va réaliser un véritable périple autour du monde, les frontières ne l’arrêtent pas, seul compte son objectif : innocenter Le Chef. Un voyage exotique en Inde, des rencontres hautes en couleurs, de manipulations en complots, Sally Jones ne va pas être épargnée. Un véritable récit d’aventure  qui dégage beaucoup d’humanité et des valeurs profondes d’amitiés. Le lecteur  ressent à travers les fibres de son corps les émotions qui bouleverse les personnages. Une attention particulière apportée à la construction lente mais détaillée du récit qui nous immerge entièrement dans cette quête admirable. Un récit passionnant auquel les illustrations viennent ajouter une touche savoureuse !

Publicités

Histoire du garçon qui courrait après son chien qui courrait après sa balle de Hervé Giraud

Afficher l'image d'origine

Des jumeaux, un frère et une sœur qui sont différents mais très proches l’un de l’autre. Leur univers si solaire et si léger s’effondre quand Cali la jeune fille est hospitalisée d’urgence : une tumeur est découverte. Sensiblement au même moment Rubens leur chien, leur fidèle compagnon qui a grandi à leurs côtés s’enfuit…S’ensuit une course poursuite, menée tambour battant par ne narrateur frère de Cali, pleine d’espoir mais aussi emplie de tristesse pour retrouver le chien et qui pour lui ne pourra que redonner vie et force à sa sœur.

Un récit court mais intense, où toutes les émotions sont ressenties profondément. Des belles relations entre les personnages, le frère et la soeur sont différents l’un de l’autre mais complémentaire et une grande complicité les unit. L’auteur fait preuve d’une parfaite maitrise de l’écriture tout en délicatesse et sensibilité, teintée d’un joyeux et léger optimisme. Des phrases percutantes, d’une grande profondeur et qui sonnent juste. Une lecture d’une beauté bouleversante !

De capes et de mots de Flore Vesco

Afficher l'image d'origineSerine, après la mort de son père, jeune comtesse  têtue décide de partir à la cour pour y être demoiselle de compagnie de la Reine (celle-ci étant connue pour ses colères et ses lubies : rares sont les jeunes filles à tenir plus de 2 jours à ce rythme)

Contre toute attente, Serine surprend par sa joie de vivre, sa naiveté, son franc parler et sa légereté, et la reine la désire près d’elle (mais ce n’est pas sans compter les basses des autres filles jalouses et les exigences de plus en plus délirantes de la Reine) Mais le danger rôde, Serine se rend peu à peu compte de terribles machinations qui ont lieu dans les dédales du château…sombres intrigues…

Une lecture réjouissante où Serine nous épate par son imagination, son impétuosité et sa gentillesse et son sens de la justice. Elle va renverser les manières et les principes très stricts de la cour et c’est drôle à souhait. Mais attention, derrière cette légèreté se profile de terribles machinations que Serine a cœur de mettre à jour…le danger rôde…On est entrainé par l’écriture dynamique et virevoltante de cette jeune auteur, l’inventivité de la langue : certains mots sont surprenants ! Une intrigue trépidante toute en fantaisie !

Chemins toxiques de Louis Sachar

Chemins toxiques

Tamaya et Marshall fréquentent la même école privée mais ne sont pas dans la même classe car ils n’ont pas le même âge. Ils font le chemin aller et retour toujours ensemble car ils sont voisins et la mère de Tamaya ne veut pas qu’elle rentre seule.

Tamaya est une jeune fille sérieuse, respectueuse, polie, discrète sage. Elle obéit à toutes les règles que les adultes lui dictent, quitte à passer pour une « fayote », ses amis se détachent un peu d’elle..Elle ne comprend pas que ses qualités ne soit pas bien vues alors qu’ils sont inscrits dans une école privée aux préceptes très codifiées : prônant des valeurs d’honnêteté …

Marshall était un garçon très enthousiaste, intelligent, ouvert, apprécié de ses amis mais tout bascule quand un nouveau fait sa rentrée. Chad un garçon colérique et vantard, menteur, qui par toutes ses aventures rocambolesques attire l’attention de ses camarades qui boivent ses paroles, il devient populaire. Marshall sans le vouloir va vexer Chad et celui-ci va en faire son souffre-douleur. Marshall se retrouve seul, sans vraiment comprendre ce qu’il a fait de mal. Humiliations, harcèlement sont son lot quotidien…

Quand Chad menace de venir le violenter à la sortie des cours, celui-ci prend peur et décide de prendre un « raccourci » à travers bois pour l’éviter. Tamaya est effrayée car Marshall ne lui parle pas, il est devenu taciturne et a des paroles blessantes envers elle alors qu’avant ils s’entendaient très bien, elle a peur de cette foret et de ses mystères et elle a bien raison….le danger guette et ils vont y sauter à pieds joints…

Un thriller écologique haletant où l’intrigue se déroule dans un temps très court. Un compte à rebours où la tension grandit de plus en plus au fur à mesure des heures qui passent. Au tout début se profilait un roman aux problématiques très adolescentes : les amitiés filles/garçons, le quotidien au collège. On suit deux personnages : la jeune Tamaya élève sérieuse et discrète et son ami Marshall qu’elle reconnait de moins en moins : plus renfermé et distant. L’histoire va prendre une dimension plus angoissante lors d’une escapade dans la forêt où Marshall tente d’échapper à la brute du collège et tombe sur des flaques de boue à l’allure nocive… Les trois jeunes adolescents vont tenter de s’entraider pour s’en sortir en faisant fi de leurs différends. Ils vont se révèler à eux-mêmes alors que la situation les dépasse et semble incontrôlable ! En parallèle l’on assiste aux échanges entre les scientifiques et les hommes politiques où l’on découvre un sombre décor de profits, manipulations et d’enrichissement en dépit des graves conséquences que cela peut engendrer….un roman pas si éloigné de notre actualité et dont les thématiques résonnent en nous…

La Braise sous la cendre de Sabaa Tahir – Tome 1

Le monde est partagé entre deux castes : l’une dominante : Les Martiaux (soldats/armée) l’autre dominée (les Erudits). Laïa jeune érudite va voir son monde s’effondrer lorsque des Martiaux vont débarquer chez elle pour arrêter son frère suspecté d’être dans la résistance et de vouloir renverser le pouvoir en place. Seule, prise de remords, effrayée, elle va essayer de tout faire pour le sauver. Alternativement on suit également un autre personnage : Elias redoutable Mask (Martiaux les plus redoutables) est sur le point d’achever sa formation de tueur et guerrier au service de l’empire. Perclus de doutes, il n’est pas sur de vouloir continuer sur ce chemin tracé faits de violences et d’obéissance aveugle.

Une série dystopique passionnante qui reprend les codes du genre tout en apportant une touche d’originalité grâce à la présence de créatures surnaturelles. Une grande maîtrise du suspens, un univers sombre et violent qui n’épargne aucun personnage, rendent la lecture addictive. L’alternance des deux histoires, celle de Laïa jeune esclave tentant tout pour sauver son frère, et d’Elias souhaitant se libérer de son destin, permet au lecteur d’être au plus près de leurs émotions. Ils vont vivre des situations difficilement soutenables ponctuées de complots, manipulations et épreuves de forces. Le 2ème tome promet des aventures aussi dangereuses et palpitantes !

Ce qu’on a trouvé dans le canapé puis comment on a sauvé le monde de Henry Clark

Afficher l'image d'origine

Voici un titre à rallonge original et sans aucune modestie pour ce roman qui interpelle le lecteur. Un résumé tout aussi farfelu qui laisse entrevoir une histoire inventive et pleine d’imagination. On n’est nullement déçus, l’auteur nous emmène effectivement dans une aventure pleine de rebondissements inattendus. Les trois jeunes héros, malgré leurs défauts, savent tirer parti de leurs qualités et en font une force commune. Certaines situations frisent l’absurde et c’est hilarant ! L’intrigue est bien ficelée, on se laisse surprendre par le courage et l’ingéniosité des jeunes héros. Un très bon roman de science fiction sur l’emprise des technologies et la standardisation de la consommation. Tout est tourné en dérision mais cela amène intelligemment une réflexion sur ces comportements…La fin laisse entrevoir un 2ème tome !

Black Out de Brian Selznick

Couverture : Black out

Ben, jeune garçon doit faire face à un drame : il vient de perdre sa maman dans un accident de la route. Sa famille est là pour le soutenir mais il se sent à l’étroit, il n’arrive pas à exprimer son chagrin. En se replongeant dans les affaires de sa mère, il tombe sur un livre avec une lettre et un médaillon avec la photo d’un homme à l’intérieur. N’ayant pas connu son père et n’ayant aucun élément sur sa vie, il espère le retrouver grâce à ses maigres indices. Mais après un fort orage, Ben, déjà sourd d’une oreille, va se retrouver entièrement sourd. Seul, avec ce nouvel handicap, il va quitter sa ville natale pour aller à une destination inconnue pour lui : New York : ville complètement différente que tout ce qu’il a pu connaître.

Un second récit entre en résonnance avec l’histoire de Ben : celle de Rose mais qui ne se déroule pas à la même époque : 50 ans de différence les séparent. L’auteur raconte en images l’histoire de Rose : qui nous subjugue et nous emmène à la poursuite de cette jeune fille qui souhaite s’échapper de son morne quotidien. Elle aussi est atteinte de surdité.

Deux histoires, deux époques, deux manières de les raconter : l’une tout en mot la suivante tout en image où les dessins en noir et blanc nous subjugue entièrement. La lecture est fluide, les deux récits se mélangent merveilleusement bien. Le trait de crayon de l’auteur souligne une mise en scène quasi-cinématographique qui apporte un rythme soutenu à l’histoire et un suspense que l’on ressent tout du long. Procédé original qui traduit avec plein d’ingéniosité et de sensibilité les handicaps de ces deux enfants et leurs quêtes d’identité et leur désir d’émancipation. Beaucoup d’émotions se dégagent de ce roman, l’auteur a réalisé un travail passionnant d’une grande beauté.

Colin Fischer : un garçon extraordinaire de Ahsley Edward et Zack Stentz

Colin Fischer : Un garçon extraordinaire par Edward-Miller

Colin jeune lycéen, doté d’une intelligence bien supérieure à la moyenne mais a bien du mal à interagir et à comprendre les autres car il est atteint du syndrome d’Asperger, forme d’autisme. Il ne supporte pas qu’on le touche pas même ses proches sauf s’ils le préviennent.

Il fait sa première rentrée sans son accompagnatrice pour l’aider à gérer ses émotions extrêmes, il peut facilement être perturbé par le bruit et les comportements des autres adolescents qu’il a bien du mal à cerner. Il est extrêmement observateur et arrive à se détacher de toutes émotions pour comprendre les différentes interactions sociales et juger des appartenances de chacun à un groupe social différent. Il note tout dans son carnet qui l’accompagne dans tous ces moments de vies quotidiennes.

Par ses réactions parfois spectaculaires, sa difficulté à se lier à avoir une conversation avec des jeunes de son âge et à sa stupéfiante intelligence, les autres le prennent parfois en grippe. Notamment un certain Wayne qui lui en fait voir de toutes les couleurs.

Il va démontrer toutes ses qualités d’observateur et d’esprit logique et toute sa capacité de déduction, il va la mettre au service de son pire ennemi. Lors d’une fête d’anniversaire à la cafétéria du lycée, un coup de feu est tiré (sans faire dégâts) et un revolver est retrouvé. Colin va essayer de démêler le fil de cette histoire et trouver le propriétaire de cette arme.

Un personnage principal atypique par sa façon de penser, d’interagir avec ses proches et par son extraordinaire intelligence. Décryptant difficilement les émotions des uns et des autres, il ne sait pas toujours comment réagir au mieux, ce qui amène des situations parfois inconfortables et en total décalage avec ses pairs. Passionné par les enquêtes et les crimes à élucider, il va s’intéresser de près à ce dramatique évènement qui s’est déroulé sous ses yeux. Mais cela va perturber son existence pourtant très réglée et Colin va être confronté  à des situations hautement angoissantes. Un récit au rythme frénétique, parsemé de références assez pointues sur les domaines qui l’intéressent : la psychologie, les mathématiques. . On est complètement plongé dans son univers et dans sa manière très particulière d’appréhender le monde. Un récit surprenant, émouvant et enrichissant !

Les Sandales de Rama de Tristan Koegel

Afficher l'image d'origine

Upendra, jeune Népalais a un rêve : celui de devenir chef d’expédition en haute montagne. Suivre les traces de son père qui malheureusement suite à un souci de santé ne peut continuer à exercer. En attendant Upendra vend des barbes à papa aux touristes avec son fidèle ami Arjun pitre et rebelle. Les deux amis sont très proches malgré leurs conditions sociales différentes les parents d’Upendra travaillent tous les deux, tandis qu’Arjun appartient à la caste des intouchables.

Leur vie va prendre des chemins complètement différents quand Upendra va tomber fou amoureux d’une ancienne Kumari considérée comme une déesse vivante sur Terre. Tout les sépare, leurs conditions respectives fait qu’ils ne doivent pas se fréquenter. Mais Upendra va forcer le destin, sous le charme il va tout faire pour séduire la jeune Kumari qui ne vas pas y être insensible à ses efforts.

Hélas, ses parents veulent la marier à un jeune bijoutier et n’accepte pas qu’Upendra tourne autour de leur jeune et précieuse fille. Arjun qui voit son ami désespéré qui n’a plus goût à rien, tente de préparer un  plan afin de permettre aux deux amoureux de fuir et de vivre ensemble. Hélas cela ne va pas fonctionner comme prévu, un dramatique accident va avoir lieu Upendra en sera terriblement bouleversé.

Il n’aura plus goût à rien, il va s’exiler et se mêler aux fakirs faire corps avec la nature (ne se nourrit plus,…pour essayer de trouver un sens à sa vie, de défier la nature, la mort…Mais il va se rendre compte de l’inutilité de sa quête et de l’égoïsme des fakirs. Heureusement, un fakir d’un autre genre va le prendre sous son aile et l’emmener dans un périple salvateur.

L’auteur nous emmène dans un périple à travers l’Inde et ses coutumes ancestrales. Une immersion dans des paysages d’une grande beauté toute en poésie et en philosophie. Un roman initiatique, où le héros bouleversé par un drame ne sait pas comment le surmonter et cherche désespérément le sens de la vie. Son voyage dans les hautes montagnes à travers une nature vivante accompagné d’un fakir va l’aider dans sa quête. Le personnage va vivre d’intenses épreuves, et va en sortir grandi et le lecteur avec lui. Une très belle découverte où l’amour tient aussi une place importante.

Nous, les enfants sauvages de Alice de Poncheville

Afficher l'image d'origine

La Terre est débarrassée de ses animaux, de cette forme de vie considérée comme dangereuse pour l’homme car porteuse de maladies mortelles. Les animaux ont commencé à tomber malade, à mourir et ont transmis leurs virus aux humains. Ce fut une catastrophe planétaire.  Des milliers d’humains et d’animaux ont péri, beaucoup d’enfants se sont retrouvés orphelins. Pour se protéger les survivants ont pris une lourde décision : celle d’éradiquer tous les animaux qu’ils soient malades ou sains.

Linka et sa sœur Oska ont perdu leurs parents et vivent à présent dans un orphelinat aux règles strictes. Les contacts humains sont à éviter, elles ont un planning journalier très chargé à respecter : elles ont peu d’heures de libres. Ils sont constamment sous surveillance, nombre d’interdits leur sont appris. La directrice de l’orphelinat est sévère et injuste avec les enfants surtout avec ceux qu’elle n’apprécie pas.

Linka va découvrir pendant une de ses escapades : un être vivant sorte de poisson aérien qu’elle va choisir de recueillir. Une belle relation va naître entre eux mais elle doit à tout prix le cacher car elle enfreint la règle la plus vitale de la société : tout personne en contact avec une vie non humaine doit l’éliminer. A son contact Linka va découvrir des sensations, des émotions, sa vie va s’en trouver chamboulée, elle va en tirer une force. Seulement, elle doit rester sur ses gardes, le danger rôde, la directrice garde un œil sur elle et le professeur Singre est prêt à la reconditionner et les brigades vertes sont à l’affût des rebelles…

On suit différents personnages tout au long du récit : Linka, sa sœur Oska et son ami Markus: ils vont être séparés et se retrouver dans des situations périlleuses. Ils vont devoir s’en sortir et essayer de se retrouver. Expérimenter, évoluer, faire le point sur eux-mêmes, sur ce qu’ils désirent, découvrir la vérité sur cette société, leur parcours initiatique sera semé d’embûches !

Une société enfermée sur ses principes, très règlementée où les animaux ont été bannis de l’Humanité et où le contact de la Nature est réduit à son minimum. Cela aux détriments de la biodiversité de la planète et du bien être des Hommes. On sent à travers la lecture un vide, une absence, un quelque chose de fondamental qu’ils manquent aux Hommes pour qu’ils puissent s’épanouir. Un monde post apocalyptique bien différent des codes du genre habituel. Une écriture humanisée, d’une grande douceur où l’on sent une certaine nostalgie poindre. On est emporté par le récit rythmé par les différents personnages que l’on suit, leur lente appropriation du monde et leur quête de liberté et de vérité. Des personnages très attachants que l’on sent si proches de nous. Un monde bien construit avec ses normes, ses nombreuses failles que l’on décortique et où peu à peu on découvre l’envers du décor…Un  récit à la portée universelle qui fait tant écho à notre société, nos modes de vie et de consommation. Mais sans leçon ni morale juste un éveil, une prise de conscience. Une fin superbe à la hauteur de ce roman.  Une force tranquille, une généreuse humanité, un message d’espoir se dégagent du récit. Une très belle découverte !

Previous Older Entries

Blog Stats

  • 23 042 hits

Calendrier

juillet 2019
L M M J V S D
« Fév    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031